Les bonnes statistiques de la sécurité aérienne peuvent-elles soulager la peur de l’avion ?

Airport-Toulouse-31.jpgLes statistiques annuelles de l’IATA (Association du transport aérien international) viennent de sortir pour l’année 2016, et comme attendu, elles sont bonnes. Plus de 3,8 milliards de voyageurs aériens ont pris 40,4 millions de vols, et on ne dénombre que 5 accidents mortels dans les avions de transport pour 266 morts (détail de ces accidents disponible ici). On se trouve tellement proche du zéro qu’on imagine difficilement de nouvelles progressions, et on l’observe en particulier de belles améliorations dans les zones jusqu’alors très accidentogènes. En Afrique sub-saharienne, les statistiques ont ainsi baissé de 86% en 2016 par rapport à la moyenne des 5 années précédentes !

Nous pourrions aligner les chiffres rassurants pendant des pages, cela ne change rien pour ceux qui ont peur de l’avion. Pour faire simple, les statistiques et toutes les informations rationnelles ont une grande valeur lorsque l’on se trouve au sol et que l’on n’a pas besoin de se confronter à l’avion. Mais lorsque l’on doit voyager, on n’est plus sur des statistiques mais du concret : les connaissances rassurantes s’effacent et les images des accidents (ou les vols désagréables vécus par le passé) reprennent le dessus. C’est pour cela que la peur de l’avion nécessite trois choses :
– voir des réponses à toutes ses questions,
– faire en sorte que ces réponses dominent, c’est-à-dire qu’il faut apaiser le cerveau des émotions et garder le cerveau rationnel en fonction,
– marquer le cerveau des émotions d’une manière positive, c’est le rôle de la séance de simulateur que nous organisons dans les stages. Leur objectif est de vous montrer comment un pilote fait face aux scénario catastrophe… Il est par exemple bien plus puissant pour le cerveau de voir qu’un avion plane que de simplement le savoir  🙂

Cette année comme tous les ans, il est probable que l’aviation connaisse quelques accidents. Cela ne changera rien à la réalité que chacun connaît : l’avion est de loin le moyen de transport le plus sûr disponible. Faites donc en sorte d’éviter les images qui ne manqueront pas de se déverser sur nos télés prochainement, et revenez plutôt ici alimenter votre cortex.

À propos de Xavier Tytelman

Ancien aviateur militaire aujourd'hui consultant sur les questions aéronautiques. Responsable et formateur au Centre de Traitement de la Peur de l'Avion (www.peuravion.fr). Tel : +33667484745
Ce contenu a été publié dans Accidents et crashs, Industrie aéronautique, Sécurité aérienne, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les bonnes statistiques de la sécurité aérienne peuvent-elles soulager la peur de l’avion ?

  1. Ping : 2017 : l’année sans accident aérien ! | Sécurité aérienne et peur en avion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *