Classements de sécurité : que valent-ils réellement ?

Airbus A320-211 d'Air France décoré "à l'ancienne" pour fêter les 75 ans de la compagnie... mais certains passagers ont refusé de monter "dans ce vieil avion" !

Airbus A320-211 d’Air France décoré « à l’ancienne » pour fêter les 75 ans de la compagnie… mais certains passagers ont refusé de monter « dans ce vieil avion » !

De nombreux stagiaires se basent sur les classements de fiabilité réalisés par certains sites web pour éviter certaines compagnies, dont Air France, classée « seulement » 41ème. Ces classements n’ont cependant aucune valeur, pour trois raisons principales

1) Le pseudo-calcul de fiabilité est réalisé en tenant compte des accidents rencontrés par la compagnie sur les 30 dernières années. Qui peut croire que l’accident d’un avion en 1984 implique une manque de fiabilité sur les appareils d’une même compagnie volant aujourd’hui ? Entre 1984 et 1986, la compagnie russe Aeroflot a par exemple perdu 4 avions de type Tupolev dans des accidents… mais tous ses avions sont aujourd’hui fiables et modernes ! Aucune raison de les déclasser pour des accidents si vieux !

2) Les accidents recensés ne font pas la différence dans la cause du crash, alors que c’est très différent si la cause vient de la mauvaise maintenance de l’appareil ou d’un problème de conseption de l’avion ! Par exemple, le crash du Concorde ne peut pas être imputé à Air France mais plutôt à l’avion en lui-même, et celui a donc été retiré de vol. Par contre, cette accident continuera à tirer les statistiques de la compagnie vers le bas jusqu’en 2030.

3) Le classement prend en compte l’âge des avions, mais cet indicateur n’a en réalité aucun impact sur sa fiabilité. En effet, avec les mises à jour réalisées sur les appareils, ceux datant d’il y a 15 ans peuvent avoir des systèmes plus récents qu’un avion agé de seulement 5 ans ! Et ni vous, ni les personnes réalisant ces classements ne connaissent l’âge du radar météo de l’avion que vous allez prendre. D’ailleurs la compagnie européenne dont les avions sont les plus vieux est Lufthansa, avec 15 ans d’âge moyen… cette compagnie serait donc dangereuse ? Bien sur que non puisque leurs avions sont bien maintenus !

La conclusion est donc simple : les classements de fiabilité ne valent rien. Oubliez donc les « Observatoire de la Sécurité Aérienne », les sites SecurVol ou JACDEC. Pour cette fois, essayons de rester rationnels : l’avion est et reste de loin le moyen de transport le plus fiable existant. Ces sites cherchent le sensationnel et vont vous inquiéter pour rien.

Si vous décollez d’Europe ou d’une zone contrôlée (USA, Asie du sud Est, Afrique du Sud…), il n’y a même pas de question à se poser. Si vous réalisez des vols locaux dans des pays moins fiables, regardez simplement si votre compagnie fait partie de l’association IATA. Pour plus de détails, vous pouvez également lire cet article : Vérifier la fiabilité de sa compagnie.

À propos de Xavier Tytelman

Ancien aviateur militaire aujourd'hui consultant sur les questions aéronautiques. Responsable et formateur au Centre de Traitement de la Peur de l'Avion (www.peuravion.fr). Tel : +33667484745
Ce contenu a été publié dans Decryptage médias, Sécurité aérienne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Classements de sécurité : que valent-ils réellement ?

  1. Ping : La compagnie Air France est-elle sure ? | Sécurité aérienne et peur en avion

  2. Claude dit :

    Bonjour,

    Le site Securvol est toujours en première ligne et largement décrié dans certains
    commentaires. Ils ont déclassé Onurair. Mais je vois que cette compagnie a été interdite d’atterrissage en Suisse par l’office fédéral de l’aviation civil en 2005. Que pensez alors ?

  3. Océane dit :

    Bonjour Xavier,
    Je me suis permise de commenter il y a quelques jours demandant votre avis sur une compagnie qui m’était inconnue et dont je ne trouve que très peu d’avis. Mon commentaire a t’il été supprimé ? Ne pouvez-vous pas répondre à ma
    Question ? Désolée de mon insistance, mais cela m’inquiète d’autant plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *