Réveil du volcan Agung à Bali : quel risque pour les avions de ligne ?

Quels sont les effets des cendres volcaniques sur un avion ? Voilà une question relancée par l’éruption du volcan Agung proche de l’île ultra-touristique de Bali… Lorsqu’une éruption volcanique a lieu, une grande quantité de cendres est émise dans l’atmosphère jusqu’à 45 km d’altitude, soit bien au-dessus de l’altitude de croisière des avions de ligne. Lorsque le nuage se disperse et que les cendres les plus lourdes retombent, ses particules les plus fines peuvent rester en suspension dans l’air pendant des semaines mais deviennent invisibles à l’œil nu à cause de leur taille microscopique. Même si les volcans n’ont pas causé d’accident, une centaine d’avions ont subi des dégâts suite à la traversée d’un nuage de cendres depuis une quarantaine d’années, des dégâts allant de l’usure accélérée de la peinture (les cendres sont très abrasives) jusqu’à l’extinction des moteurs en plein vol.
Continuer la lecture

Publié dans Industrie aéronautique, Sécurité aérienne | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Quel est le moment le plus dangereux dans un vol en avion ?

« Quel est le moment le plus dangereux d’un vol ? » Voilà probablement LA question qui revient à chaque stage contre la peur de l’avion et à laquelle il est excessivement difficile de répondre. Avant de commencer, rappelons simplement que sur les derniers 4 milliards de voyageurs qui ont pris l’avion, AUCUN n’est mort, on est donc loin de parler d’une activité risquée… mais la peur de l’avion n’est pas rationnelle et les vieilles idées ont la vie dure. D’innombrables passagers font par exemple un décompte dans leur tête à chaque décollage et n’osent respirer pendant le décollage, attendant que l’avion arrive enfin en vol de croisière. Car une pseudo-vérité résonne toujours comme une évidence : le décollage serait la partie la plus risquée du vol. Si ce n’est que cela est faux ! Continuer la lecture

Publié dans Accidents et crashs, Industrie aéronautique, Sécurité aérienne | Marqué avec , , , , , | 2 commentaires

Reportage sur la sécurité aérienne : le risque météorologique

Turbulences, orages, foudre, grêle, brouillard, gel… la météo a été la cause de nombreux accidents au cours de l’histoire de l’aéronautique. Ce reportage, auquel les membres du Centre de Traitement de la Peur de l’Avion ont pu participer, revient sur ces accidents et les évolutions qui ont permis que ces situations ne se reproduisent plus jamais.

Publié dans Accidents et crashs, Centre de traitement de la peur de l'avion, InterMedias, RevPresse, Revue de presse, Sécurité aérienne | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Reportage sur la sécurité aérienne : l’évolution de l’interface homme / machine

Voici un reportage auquel le CTPA a eu la chance de participer. Il revient sur les grands accidents aériens (crash du Mont St Odile, collision au sol et en plein vol, amerrissage de l’Hudson…) pour comprendre les évolutions qui ont été ensuite conduites pour aboutir au niveau de sécurité aérienne que l’on connaît aujourd’hui grâce à l’amélioration de l’interface homme/machine et des automatismes dans les avions. Bon visionnage !

Publié dans Centre de traitement de la peur de l'avion, Industrie aéronautique, Revue de presse, Sécurité aérienne | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Le stage contre la peur de l’avion débarque au Maroc !

Le stage de Casablanca se fera sur un simulateur de vol en mouvement

Le stage de Casablanca se fera sur un simulateur de vol en mouvement

Cela fait des années que nous organisons des formations par correspondance pour aider des marocains ayant peur de l’avion, certains traversant même la Méditerranée pour venir suivre le stage dans son intégralité… Mais à partir du 18 novembre, le stage sera directement disponible à Casablanca, en partenariat avec un magnifique simulateur de vol de Boeing 737 sur vérins ! Continuer la lecture

Publié dans Centre de traitement de la peur de l'avion | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Comment les pilotes peuvent-ils éviter les turbulences en avion ?

les avions

Les avions subissent les turbulences, mais ils peuvent aussi en générer dans leur sillage. On espace donc les avions pour réduire ce type de turbulence.

Les turbulences se classent dans le top 3 des causes de la peur de l’avion, alors qu’elles ne présentent pourtant aucun risque pour nos avions de ligne moderne. Les turbulences ne sont que des variations dans la direction ou l’intensité du vent qui provoquent des accélérations  verticales ou horizontales qui modifient très légèrement la trajectoire de l’avion. C’est un peu comme lorsque l’on conduit en voiture : si un courant d’air nous déporte dans un sens, nous reprenons notre axe rapidement. En avion, ce sont les commandes de vol électriques qui permettent de répondre très rapidement aux courants d’air, ce qui permet d’en réduire la portée bien plus vite que reposant sur le temps de réaction d’un humain. Les turbulences sont ainsi compensées en quelques dixièmes de secondes, soit au moins 10 fois plus rapidement que si cela était réalisé par un pilote, réduisant d’autant leur ampleur et les sensations. Mais pour le confort des passagers, les pilotes peuvent aussi chercher à la trajectoire de l’avion pour éviter au maximum de rencontrer les phénomènes turbulents. Continuer la lecture

Publié dans Centre de traitement de la peur de l'avion, Industrie aéronautique | Laisser un commentaire

Comment éviter les collisions avec le sol ?

Le GPWS (ici dans le simulateur de vol de Pontoise dans lequel ont lieu les stages contre la peur de l'avion) permet de connaître le relief face à nous. Les pilotes recevront des alertes s'ils s'approchent trop des zones rouges.

Le système de suivi de terrain (ici dans le simulateur de vol de Pontoise dans lequel ont lieu les stages contre la peur de l’avion) permet de connaître le relief face à nous. Les pilotes recevront des alertes s’ils s’approchent trop des zones rouges.

« J’ai lu sur un forum que les collisions involontaire avec le sol étaient la principale cause d’accident aujourd’hui. Est-ce vrai ? » Belle question de Julie sur le groupe Facebook (à voir ici), avec une réponse en deux temps. Tout au long du XXème siècle, l’aviation s’est perfectionnée. Lors d’une longue première phase, les appareils étaient relativement peu fiables et subissaient assez souvent en panne provoquant des accidents. Mais à partir des années 60, les défaillances techniques se sont faites plus rares, et un voyage en avion est devenu moins risqué qu’un trajet en voiture à partir des années 80. A cette époque, le maillon faible de la sécurité aérienne était le pilote. Soyons clair, TOUTES les typologies d’accidents avaient baissé, mais celles liées aux erreurs de pilotage avaient diminué moins vite, proportionnellement les collisions d’un avion en parfait état de vol avec le terrain étaient dès lors devenues la première cause de crash. Pour faire simple, il arrivait que les pilotes ne se rendent pas compte du relief qui les entourait, provoquant une collision avec le sol ou le relief… Dans les années 60, on comptait 4 crash de ce type chaque année en ne considérant que les grands avions de ligne ! Pour faire disparaître cette typologie de crash appelée CFIT (pour « controled flight into terrain« ), les ingénieurs ont développé plusieurs générations d’instruments. Continuer la lecture

Publié dans Accidents et crashs, Industrie aéronautique, Sécurité aérienne | Marqué avec , , , , | 4 commentaires

Polémique autour du temps de travail des pilotes chez Easyjet

easyjetIl y a quelques jours, un syndicat de pilotes de la compagnie Easyjet a écrit une lettre au fondateur de la compagnie afin de se plaindre d’un trop grand nombre de vols à réaliser sur la journée, entrainant l’annulation de vols… De nombreuses personnes ayant peur de l’avion nous ont donc recontacté pour savoir si cela était un risque pour les avions. En réalité, ce n’est heureusement pas un problème de sécurité mais une question d’organisation de la flotte et de la compagnie en général ! Continuer la lecture

Publié dans Decryptage médias, Industrie aéronautique, Sécurité aérienne | Marqué avec , | Un commentaire

Comment les pilotes peuvent-ils atterrir sans aucune visibilité sur la piste ?

Des nuages provoquant de la pluie peuvent empêcher un atterrissage visuel sur l'aéroport... Quelles solutions pour les pilotes ?

Des nuages provoquant de la pluie peuvent empêcher un atterrissage visuel sur l’aéroport… Quelles solutions pour les pilotes ?

Vous n’êtes pas sans le savoir, la sécurité aérienne progresse continuellement. Les statistiques pourraient être présentées année après année comme une courbe qui tendrait vers zéro sans jamais l’atteindre, au grand désarroi de tous ceux qui ont peur de l’avion (et Dieu sait s’ils sont nombreux !). Les bons résultats de la sécurité aérienne que l’on observe aujourd’hui sont le fruit d’une évolution longue et parcellée d’accidents. Dans les 100 dernières années d’aéronautique, toutes les situations imaginables ont été vécues et autant de solutions ont été trouvées pour que cette cause ne conduise plus à l’accident. Cette série d’articles va revenir sur les éléments fondamentaux de la sécurité aérienne et les raisons qui ont conduit au développement de ces équipements et procédures. Le premier sujet fait suite à une question posée sur le groupe Facebook du Centre de Traitement de la Peur de l’Avion (lien ici) et sera dédié aux systèmes d’atterrissage automatisés permettant d’atterrir sur un aéroport même sans aucune visibilité de la piste.

Continuer la lecture

Publié dans Industrie aéronautique, Sécurité aérienne | Un commentaire

Y a-t-il une place plus sure dans un avion ?

cabineLes personnes souffrant de la peur de l’avion savent que la peur n’est pas rationnelle. Les statistiques sont sans appel : le risque n’est pas nul, il est infime, bien plus faible que dans n’importe laquelle de nos activités quotidiennes. Savoir qu’il n’y a qu’un crash sur 10 millions de vols ou un sur 100 millions, cela ne change rien : il y a toujours ce chiffre 1. Pourtant, quand des pseudo-chercheurs promettent d’améliorer le taux de survie en cas de crash, tout le monde y croit et cherche à appliquer ces conseils, ce qui est totalement irrationnel… Une étude vient ainsi de « prouver » que certains emplacements de l’avion étaient plus fiables. Ces résultats sont faux, mais en plus ils ont tendance à renforcer l’anxiété de ceux qui les prennent en compte. Explication. Continuer la lecture

Publié dans Accidents et crashs, Decryptage médias, Industrie aéronautique | Marqué avec | Laisser un commentaire