Bientôt moins de turbulences en vol grâce à la transformation digitale !

Même si les turbulences ne présentent aucun risque pour les avions de ligne aujourd’hui en circulation, ce phénomène continue d’être le plus redouté des personnes souffrant de la peur de l’avion… Certains types de turbulences sont prévisibles (s’il y en a par exemple dans les vents d’altitude que les avions empruntent), d’autres sont détectables en temps réel grâce au radar météo ou à l’œil nu (c’est le cas des nuages), mais certaines turbulences demeurent imprévisible. Puisqu’il n’est pas possible de les prévoir et donc de les éviter, ils peuvent représenter un désagrément pour les passagers, une gêne pour l’organisation du vol (la distribution des repas par exemple), voire un risque pour la sécurité des passagers qui pourraient tomber s’ils ne sont pas assis lors des turbulences. Jusqu’à présent, le premier avion qui rencontrait ce type de phénomène en informait simplement la tour de contrôle qui devait alors transmettre l’annonce à chacun des vols devant passer par la même zone… Mais cette procédure de « pilot report » était lourde, fastidieuse et peu précise. Continuer la lecture

Publié dans Centre de traitement de la peur de l'avion, Industrie aéronautique, Sécurité aérienne | Marqué avec , , , , | Un commentaire

Bilan « sécurité aérienne » de l’année 2018

L’année 2018 n’aura malheureusement pas tenu toutes les promesses des excellents résultats de l’année 2017 puisqu’aucun passager d’un avion de transport aérien n’était alors décédé… mais plusieurs accidents très médiatisés ont eu lieu cette année, et l’on note en particulier un retour des accidents « liste noire », c’est à dire des accidents liés à un environnement aéronautique manquant de rigueur et de professionnalisme. Ce sont alors systématiquement des vols internes à des pays douteux qui sont en cause. On ne dénombre ainsi aucun accident aérien dans les pays occidentaux et ceux alignés sur ces standards (Moyen-Orient et Maghreb, Asie continentale…). Voici la liste de ces crash et leurs raisons : Continuer la lecture

Publié dans Accidents et crashs, Sécurité aérienne | Marqué avec , , , , , , , , , | 3 commentaires

Survol de l’aéroport de Gatwick par des drones : quel risque en cas de collision ?

Le survol de l’aéroport de Londres Gatwick par deux drones a entrainé la fermeture totale de l’aéroport pendant plusieurs heures et la perturbation des voyages de plus de 120.000 personnes. Les médias se sont beaucoup emballés sur cet épisode et ont largement surévalué le risque que représente les drones alors que les études sérieuses menées sont rassurantes.

Faisons le point sur l’Etat de la recherche. Continuer la lecture

Publié dans Decryptage médias, Industrie aéronautique, Sécurité aérienne | Marqué avec , , , , , | Un commentaire

Crash du Boeing 737 MAX de Lion Air : Boeing sur le banc des accusés ?

Le 737 MAX est le dernier né de la famille Boeing… L’appareil a connu le meilleur lancement commercial de l’histoire de l’avionneur.

Pour la première fois, la dernière version du Boeing 737 a subi un accident. Il s’agit d’un Boeing 737 MAX-8 de la compagnie indonésienne Lion Air, un appareil tout neuf puisqu’il était sorti d’usine seulement deux mois auparavant. Ce crash a d’abord été difficile à comprendre, mais Boeing a du avouer sa faute : contrairement à ce qui avait été annoncé, le Boeing 737 MAX n’a pas exactement les mêmes fonctionnalités que le 737 NG (la plus récente version jusqu’alors commercialisée).

Rappelons d’abord une différence majeure entre les avions Airbus et Boeing. Chez Airbus, l’avion refuse totalement que le pilote ne fasse des choses dangereuses : impossible par exemple de faire un virage trop incliné, de dépasser un certain facteur de charge ou de voler trop lentement… L’avion se remet à plat, il refuse de dépasser ses limites et peut même se mettre en descente tout seul pour maintenir une certaine vitesse : cela s’appelle « la protection du domaine de vol ». Continuer la lecture

Publié dans Accidents et crashs | Marqué avec , , , , , , , , | 7 commentaires

Quelles sont les missions des pompiers sur un aéroport ? Visite du détachement de l’aéroport de Paris CdG

Certains équipements sont très spécifiques aux aéroports, avec des escaliers mobiles permettant un accès direct aux étages d’un avion

Vous les avez déja peut-être vus en action lors d’incidents médiatisés : les pompiers sont très présents dans le monde de l’aéronautique. Les services de sauvetage et de lutte contre l’incendie des aéronefs (ou SSLIA) sont obligatoirement présents sur les aéroports du monde, avec des moyens croissantes avec la taille et l’activité du site. Tous les aéroports recevant des avions de ligne doivent obligatoirement compter une équipe de pompiers capables d’intervenir à l’endroit le plus éloigné de la piste en moins de 3 minutes après le déclenchement de l’alerte ! Quand je me suis crashé en 2007 sur l’aéroport de Lorient (je volais alors dans l’armée sur l’avion de patrouille maritime Atlantique 2), les pompiers arrivaient vers nous au moment où nous ouvrions les sorties de secours : l’alerte avait été lancée par les contrôleurs aériens avant même la sortie de piste de notre avion. Continuer la lecture

Publié dans Industrie aéronautique, Sécurité aérienne | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Comment sont testés les avions neufs ?

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance d’être invité par Transavia (compagnie low cost faisant partie du groupe Air France) afin de réceptionner à Seattle un nouvel avion, un Boeing 737-800… Ce fut l’occasion de réaliser une visite des usines de Seattle (article dédié est ici) et de renter en France dans ce que l’on appelle un ferry flight, c’est-à-dire un vol de convoyage, le but étant simplement de ramener l’avion vers l’aéroport à partir duquel il sera exploité. Mais avant de ramener l’avion, de nombreux tests doivent être réalisés. Continuer la lecture

Publié dans Industrie aéronautique, Sécurité aérienne | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Quelles conséquences d’un ouragan sur les avions ?

Lorsque des ouragans, cyclones ou typhons s’approchent d’une région, comme c’est en ce moment le cas aux USA avec l’ouragan Florence, il existe une légitime crainte pour la sécurité des vols et le niveau des éventuelles turbulences que l’on pourra rencontrer…

En observant la trajectoire des avions, on peut définir où se trouve le cyclone

Il faut savoir que ces ouragans se déplacent très lentement, autour de 20km/h, et qu’ils bénéficient d’un suivi très important de la part de tous les météorologues du monde. On sait donc très longtemps à l’avance où va frapper le cyclone et quelle devrait être sa force. Cela permet d’évacuer les avions basés sur des aéroports pouvant être touchés vers des cieux plus cléments, et l’on arrête bien sur tous les vols à destination de la zone plusieurs jours à l’avance. Et puisque l’ouragan ne se déplace qu’à 20 km/h, il ne pourra pas se déplacer et bloquer le passage des avions qui, pour leur part, se déplacent à plus de 800 km/h. La carte ci-dessous montre par exemple les Boeing 787 évacuant leur usine de Charleston pour rejoindre l’usine d’Everett, mais toutes les compagnies aériennes ont réalisé la même opération. Continuer la lecture

Publié dans Sécurité aérienne | Marqué avec , , , | Un commentaire

Des orages sont prévus, y aura-t-il des turbulences sur mon vol ?

Ceux qui ont peur de l’avion tentent de se rassurer en regardant la météo… Ils analysent donc la météo disponible pour le grand public, celle qui est présentée à la télévision ou dans les grands médias, avec des prévisions jusqu’à 15 jours à l’avance. Mais ce type de météo n’a aucun intérêt en aéronautique ! Le fait qu’il y ait du vent, des nuages ou de la pluie sur une région n’a aucune incidence sur la sécurité ou le confort d’un voyage, mais en plus, le fait d’avoir ce type de prévision est (presque) toujours inquiétant… car sur un trajet il y a toujours un endroit où la météo au sol ne sera pas parfaitement clémente. Continuer la lecture

Publié dans Sécurité aérienne | Marqué avec , , , , , | 10 commentaires

Est-ce qu’un avion de ligne peut planer ?

Un planeur britannique « AS 51 Horsa » tiré par un appareil à moteur. Il sera largué en haute altitude pour pouvoir planer sans bruit jusqu’à son objectif.

Voila une question qui revient très souvent… et la réponse pourrait tenir en trois lettres : oui ! Historiquement, les tout premiers avions sont d’ailleurs des planeurs que des ingénieurs ont poussé du haut de falaises pendant le 19ème siècle. Évidemment avec ces technologies on ne va pas bien loin, mais des planeurs de plus en plus grosse taille ont été développé, notamment par l’armée. Le débarquement des alliés en Europe à partir de 1942 a par exemple été l’occasion de voir des milliers de planeurs être tractés par des avions à moteur, puis largués en haute altitude à des dizaines de kilomètres de leur cible. Le but était clair : rester discret et transporter du matériel lourd ou des renforts aux parachutistes. Jusqu’à 1300 planeurs ont ainsi été largués lors de la seule opération Varsity de mars 1945, certains ayant la capacité de transporter 8 tonnes de matériel ou plusieurs dizaines de soldats. Le plus gros planeur de tous les temps, le XCG-20, atteignait même une masse maximale de plus de 30 tonnes ! Continuer la lecture

Publié dans Sécurité aérienne | Marqué avec , , , | 2 commentaires

Les big data vont révolutionner la sécurité aérienne

La gamme Airbus, de l’A320 NEO (New Engine Operation) jusqu’à l’A380 à 2 étages

Ceux qui suivent ce blog savent qu’il existe 4 générations de sécurité aérienne que l’on peut résumer comme suit :
– la première génération qui a commencé avec la création des moteurs à réaction,
– les avions de 2ème génération avaient quelques automatismes très basiques,
– la 3ème génération a vu le déploiement du Flight Monitoring System donnant aux pilotes des informations sur la situation (trajectoire, consommation de carburant) ainsi que le remplacement des traditionnels cadrans par des écrans,
– la 4ème est apparue à la fin des années 80 avec la capacité des avions à refuser de se mettre dans des situations dangereuses, c’est ce qu’on appelle la protection du domaine de vol.
La sécurité continue bien sur à être améliorée à chaque sortie de nouvel appareil, mais il n’y a en réalité plus eu de rupture technologique majeure depuis presque 30 ans… Aujourd’hui, la big data pourrait être à l’origine de cette 5ème génération de sécurité aérienne ! Continuer la lecture

Publié dans Industrie aéronautique, Sécurité aérienne | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire