Billets par Xavier

“J’ai passé 2 vols extras !!! Je n’en reviens pas moi-même de mon état dans l’avion !”

Juliette n’a pas pu voyager pendant 4 années après son stage, mais elle a finalement pu s’envoler avec facilité ! Bravo   🙂

Voici son témoignage laissé sur notre page Facebook :

Interview sur la peur de l’avion pour “La Libre belgique”

“Le stage est excellent, je suis rassurée par toutes les informations”

Témoignage sur la page Facebook du Centre de Traitement de la Peur de l’Avion en Belgique

Interview pour Le Parisien pour une question de sécurité aérienne

Questions de sécurité aérienne dans Le Parisien ainsi que Europe 1 suite au “vol” d’un avion vide par un bagagiste.

Lien vers l’article : http://www.leparisien.fr/faits-divers/crash-d-un-avion-vole-a-seattle-cela-pourrait-aussi-se-produire-en-france-12-08-2018-7850709.php

“Je ne peux même pas vous remerciez à votre juste valeur pour cet exploit”

Elle a suivi le stage contre la peur de l’avion en juin et a perçu une belle amélioration… le monde est à elle !   🙂

“Bonjour,

Le vol c’est vraiment très bien passé malgré des turbulences assez fortes, un surbooking à Lisbonne où nous n’étions pas prioritaire (allez comprendre), et une attente de plus d’une heure sur le tarmac dans l’avion pour cause de problème de radio.

Avec tout cela j’ai réussi à apprécier les vols ce qui était une sensation bizarre. Cela m’ouvre beaucoup de perspective et mon époux était ravi. Je ne peux même pas vous remerciez à votre juste valeur pour cet exploit.

En tout cas, je recommande vivement autour de moi ce stage qui m’a libérée.
Encore merci et à bientôt.
Cordialement
Corinne”

Voici la capture d’écran du message : PLUS »

Lecture du livre “J’apprends plein de chose et sincèrement, ca aide !”

Le CTPA dans la “Derniere Heure” (Belgique) pour rassurer avant les vacanciers

Le journal “Notre temps” conseille le livre et l’application du CTPA :)

Deux des “trois outils contre la peur de l’avion” sélectionnés par Notre Temps ont été créés par le CTPA : le livre “Je n’ai plus peur de l’avion” (éditions Dunod), et l’application SkyGuru qui sert de coach pendant les vols !

Article disponible ici : https://www.notretemps.com/sante/peur-en-avion-trois-outils-pour-tenter-de-dompter-sa-phobie,i174299

 

“Vraiment merci d’exister, je revis !”

“Bonjour je suis phobique de l’avion depuis toujours. J’ai fait il y’a longtemps un stage qui m’avait beaucoup aidée mais je restais non sereine. J’ai découvert votre appli hier et l’ai immédiatement utilisée pour mon retour São Paulo – Paris qui m’effrayait énormément. Alors vraiment merci car j’ai ete rassurée de bout en bout. Vos prévisions de turbulences ont été d’une précision étonnante et j’ai pu dormir tranquillement grâce à vos explications rassurantes. Vraiment merci d’exister, je revis !

Nathalie D.”

“J’ai eu l’impression que ce vol de +/- 12 heures en avait duré 4”

Témoignage de Isabelle qui a suivi le stage de Charleroi du 1er juillet :

“Bonjour Sébastien,

Je reviens d’un séjour au Japon. Depuis le 1er juillet, j’ai donc pris 4 vols.

Pour le 1er Bxl-Frankfort j’étais anxieuse quant à savoir si le stage porterait ses fruits. J’ai donc pris un Temesta.

Une fois installée dans l’avion, toutes les explications techniques me sont revenues à l’esprit. J’avais l’impression d’être dans un environnement connu. J’étais donc beaucoup moins aux aguets. J’ai mis mon casque annulant les bruits environnant. Le vol s’est bien passé.

Pour le 2ème vol Frankfort-Osaka, je n’ai pas eu besoin d’un nouveau médicament. J’ai mis mon casque, j’ai fait des mots fléchés Niveau 1 (bien débiles, histoire de remplir facilement les cases), j’ai regardé un bon film, j’ai mangé japonais avec des baguettes. Les quelques turbulences sont passées inaperçues car j’avais bien enregistré qu’elles n’étaient d’aucun danger pour l’appareil. Je me suis même amusée des quelques fois où le signal « Attachez vos ceintures » s’allumaient sans raison apparente. Pensant au commandant qui devait avoir un besoin pressant. Après 2 heures de vol, j’ai pris un somnifère pour une question de décalage horaire. A l’arrivée, j’ai analysé le type d’atterrissage effectué, ce qui m’a permis de transformer cela en quelque chose d’anodin.

15 jours plus tard, le retour s’annonçait. Je ne redoutais pas le moment. Le vol (Tokyo-Frankfort) a durée +/- 12 heures, on est monté à bord à minuit 40. J’étais crevé, surtout après toute une journée passée à marcher. On a décollé, j’ai pris un sandwich, j’ai pris un somnifère, j’ai dormi, j’ai été réveillé par les hôtesses qui proposaient le breakfast, j’ai mangé, regardé un film. Et on a atterri. J’ai eu l’impression que ce vol de +/- 12 heures en avait duré 4. PLUS »

Le CTPA vous accueille à Paris, Marseille, Montpellier, Grenoble, en Belgique et en Suisse !
Stage contre la peur de l'avion