Les stages contre la peur de l’avion

20151128 - 200pixOù sont organisés les stages contre la peur de l’avion ?

Le CTPA vous accueille pour son stage “Prêt à décoller” contre la peur de l’avion :


– en France à Paris et Pontoise (seul simulateur de vol en mouvement à destination du grand public en Europe francophone), Marseille, Montpellier, Grenoble et Metz/Thionville (20 minutes du Luxembourg).
– en Belgique à Charleroi,
– en Suisse à Lausanne.

stage peur de l'avion Paris Stage contre la peur de l'avion à Pontoise avec un simulateur en mouvements Stage contre la peur de l'avion à Marseille
  Stage contre la peur de l'avion à Montpellier  Stage contre la peur de l'avion à Grenoble  

 

Le premier stage à Metz aura lieu le samedi 3 décembre 2016, bientôt toutes les images ici !

 Stage contre la peur de l'avion en Belgique à Charleroi  Stage contre la peur de l'avion en Suisse à Lausanne

Pour plus d’informations ou rejoindre le réseaux CTPA, contactez-nous !

 

10 Commentaires

  1. Eliza Eliza
    21 octobre 2015    

    Bonjour,

    J’entends parler qu’il y a du gaz hilarant dans les masques à oxygènes, est-ce vrai ?
    A partir de quel moment ces masques s’activent ?
    Avez vous des temoignage de personne ayant participé au stage ?

  2. Xavier Tytelman Xavier Tytelman
    22 octobre 2015    

    Bonjour Eliza, ceci est une légende urbaine évidemment complètement fausse 🙂
    Si l’avion subit une dépressurisation rapide, le masque à oxygène permet simplement de ne pas s’évanouir pendant que les pilotes redescendent à une altitude où l’air extérieur est respirable. Cela n’arrive pour ainsi dire jamais, il y a davantage de fausses alarmes que de vraies procédures de descente ! Si vous avez des questions techniques, je vous invite à les poser sur le groupe Facebook du centre, c’est vraiment le lieu d’échange pour les personnes qui ont peur de l’avion : https://www.facebook.com/CentrePeurAvion
    Vous y trouverez également de nombreux témoignages d’anciens stagiaires avec lesquels vous pourrez échanger, quelques unes des centaines de cartes postales reçues des 4 coins du monde, des décryptages de l’actualité aéronautique…
    Outre les témoignages sur l’efficacité du stage, une étude réalisée sur 208 stagiaires montre que l’anxiété passe en moyenne de 9,2/10 (très forte) à seulement 3,7/10 dès le premier vol qui suit le stage. N’hésitez pas à nous appeler pour toute question,
    Xavier

  3. Victor Victor
    4 novembre 2015    

    Bonjour,
    J’ai depuis toujours, peur de prendre l’avion.
    Je suis intéressé par votre stage. Cependant j’ai encore des doutes concernant la possibilité de guérir de cette “phobie de l’avion”. J’espère que la prise de médicaments n’est qu’une option utilisé en dernier recours. Merci d’avance.
    Victor

  4. Xavier Tytelman Xavier Tytelman
    7 novembre 2015    

    Bonjour Victor, il est toujours difficile d’appréhender un stage ou d’imaginer ses résultats, mais je vous invite à consulter notre page Facebook et les commentaires des anciens stagiaires. Vous pourrez directement les contacter pour une question si vous le souhaitez. Voici l’adresse de la page : https://www.facebook.com/CentrePeurAvion
    Pour ce qui est des médicaments, le but est bien sur de pouvoir s’en passer. Accessoirement ils n’ont que très peu d’effet car ils ne modifient pas les pensées négatives. Si l’on vous donne un médicament et que l’on vous propose de dormir dans une cage avec un lion, votre corps va lutter contre l’effet du médicament. En avion ce sera pareil : votre corps refusera de se relaxer car il se considère en danger, et il va lutter contre l’effet du médicament. Il faut donc avoir les bonnes réponses face à l’avion (formation technique) et faire en sorte que ces réponses soient bien celles qui restent présentes à l’esprit quand vous êtes dans l’avion (partie psychologie). La gestion de l’anxiété doit permettre d’éviter les symptomes désagréables de l’anxiété, la séance de simulateur de vol permet de travailler sur le besoin de contrôler la situation, et il marque le cerveau des émotions d’une manière positive puisqu’il s’agit d’une information visuelle.
    Au plaisir d’échanger,
    Xavier

  5. dominique dominique
    18 novembre 2015    

    Bonjour, pensez-vous que le fait de parler de notre anxiété à notre voisin de siège dans l’avion soit une technique efficace pour se rassurer au moment du décollage ? Ou bien risque-t-on d’avantage de lui “transmettre” nos inquiétudes ?
    Dominique L.

  6. Dr Velina Negovanska Dr Velina Negovanska
    18 novembre 2015    

    Bonjour Dominique,
    L’objectif d’une activité en vol, quelle qu’elle soit, ne doit pas être “d’oublier” que l’on se trouve dans un avion. Le bavardage permet de se focaliser sur un point, mais il n’est qu’une partie de la solution contre la peur de l’avion. De même, vous pouvez très bien lire un livre ou regarder un film tout en restant attentif à votre environnement.
    Il faut avant tout trouver les réponses à ses questions, modifier les pensées automatiques qui font que notre cerveau associe automatiquement turbulences = crash, marquer le cerveau des émotions d’une manière positive (avec le simulateur de vol), apaiser le cerveau des émotions et les symptômes de l’anxiété (via la cohérence cardiaque), et ensuite les techniques cognitives comme le bavardage pourront faire effet.
    Pour ce qui est de la transmission de la peur, nous l’avons déja observé chez certains stagiaires mais cela est plutôt rare. Si vous pouvez échanger avec une personne qui vous connaît et que celle-ci arrive à rester rationnelle, vous ne devriez pas la “contaminer”.
    Velina

  7. Ludivine Ludivine
    30 novembre 2015    

    Bonjour, j ai pris plusieurs fois l avion mais plus le temps passe plus j ai peur.
    Mon dernier vol à duré 12h avec de fortes et plus faibles turbulences. Depuis je suis complètement stressé et fermé à reprendre le vol. Je devais partir en début d ànnee en voyage avec mon conjoint mais pour le moment j annule tout car je ne me sens pas capable. Pensez vous que le stage peut m’aider ?
    Merci d avance por votre réponse

  8. Xavier Tytelman Xavier Tytelman
    30 novembre 2015    

    Bonjour Ludivine,
    Il est tout à fait classique que la peur de l’avion se renforce avec le temps, cela s’explique par le fait que l’on arrive toujours au vol avec l’anxiété du vol précédent. Le Dr Negovanska avait détaillé cette situation dans cet article : http://www.peuravion.fr/blog/2015/06/pourquoi-la-peur-de-lavion-se-renforce-t-elle-avec-le-temps/
    Pour ce qui est du stage, une étude clinique a été réalisée sur 157 stagiaires. En moyenne, leur anxiété est passée de plus de 9/10 avant le stage à seulement 3,7/10 dès le premier vol qui suit le stage, puis l’anxiété continue à décroître avec les vols.
    N’hésitez pas à nous appeler au +33667484745 si vous souhaitez vérifier le stage peut être adapté à votre situation,
    Au plaisir d’échanger,

  9. Khalfaoui kheir-eddine Khalfaoui kheir-eddine
    5 décembre 2016    

    Bonjour je suis l’homme le plus stressé du monde j’ai trop peur de l’avion juste à le voir je suis en sueur . Je tremble . Je ne voyage jamais à cause de cela . Je doit prendre l’avion a380 de cher Emirates pour aller en Thaïlande tout les jours j’y pense comment je vais faire . J’ai du prendre l’avion QUE 4 fois dans ma vie . J’ai 30ans . A vous parler je suis en sueur les mains moite . Je ne suis pas clostrauphobe , je regarde les stewart, j’écoute les bruits , je compte les minute qui sont infinissable , pensez vous que le stage le serrez bénéfique ?

  10. 6 décembre 2016    

    Bonjour et merci pour votre mail,

    Pour faire simple, la peur de l’avion se décompose en 4 grandes dimensions qui peuvent se renforcer les unes les autres :
    – peur du crash et de mourir avec tous les aspects techniques (turbulences, pannes…),
    – mauvaise gestion de l’anxiété qui se traduit par “la peur d’avoir peur”, avec des difficultés parfois des semaines avant chaque vol et éventuellement des symptômes physiologiques (cœur qui s’accélère, mains moites, bouffées d’angoisse…),
    – le besoin de contrôle, dans ce cas c’est le fait de ne pas maîtriser la situation ou d’avoir l’impression de ne pas pouvoir agir qui pose problème,
    – les autres phobies sans lien avec l’avion mais qui empêchent de le prendre : claustrophobie, peur du vide, peur des microbes…

    Les éléments que vous décrivez correspondent aux catégories “peur de l’accident” et “peur d’avoir peur”, dans ces cas c’est en effet le stage qui donne les meilleurs résultats. Le stage “Prêt à décoller” se déroule sur une journée entre 10h et 19h en trois étapes :
    – travail sur les pensées négatives automatiques et apprentissage de la relaxation grâce à un logiciel de cohérence cardiaque,
    – information sur la sécurité aérienne pour répondre à toutes vos questions (turbulences, panne de moteur, décollage…),
    – séance de simulateur de vol dans la reproduction exacte d’un cockpit de Boeing 737 en compagnie d’un pilote de ligne instructeur.

    En moyenne l’anxiété des stagiaires passe de 9,2/10 avant le stage à seulement 3,7/10 dès le premier vol qui suit le stage (moyenne sur 157 stagiaires, étude réalisée par l’Université Paris Descartes), et la situation continue encore à s’améliorer pour les personnes qui continuent à voler. Idéalement, nous observons que les effets du stage sont les meilleurs lors que l’on prend l’avion dans les deux mois qui suivent.

    Le coût de la journée de stage est de 430€. Des remboursements sont possibles si votre mutuelle rembourse les entretiens avec un psychologue, ainsi que via votre employeur grâce aux procédures de formation professionnelles ou le comité d’entreprise.

    N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le CTPA vous accueille à Paris, Marseille, Montpellier, Grenoble, en Belgique et en Suisse !
Stage contre la peur de l'avion