De nouveaux conteneurs en textile pour contrer les attentats à l’explosifs en avion

Jusqu'à présent, les containeurs ULD étaient les seuls à pouvoir supporter l'explosion d'un bagage. Photo UPS

Jusqu’à présent, les containeurs ULD étaient les seuls à pouvoir supporter l’explosion d’un bagage. Photo UPS

En sûreté aéroportuaire, la première des priorités est d’empêcher qu’un explosif ne puisse parvenir à bord d’un avion dans le but d’y commettre un attentat. Les résultats sont d’ailleurs au rendez-vous, puisqu’aucune explosion n’a provoqué d’accident aérien depuis les années 80, alors que des attentats ont eu lieu dans les métros de nombreuses villes sur la période (dont Paris et Londres…).

Mais afin de faire face à une éventuelle défaillance des procédures de sûreté au sol, l’objectif recherché est la mise en place de containeurs renforcés en métal de type ULD (photo ci-contre). Sauf que la principale difficulté en aviation est que l’on est toujours contraint en termes de taille et de poids, ce qui empêche la généralisation de ces systèmes. La société Fly-Bag vient donc de présenter un système capable d’encaisser l’explosion d’un bagage placé en soute grâce à un conteneur innovants à base de matières textiles ! Le tissu associe trois couches légères et flexibles à une couche de Kevlar (le matériau utilisé dans les gilets pare-balle). La société propose d’installer son système dans les soutes à bagages des avions et d’embarquer à bord un modèle plus petit pour les scénarios improbable d’une bombe cachée dans un bagage à main.

fly bag explosions avion
Les essais, très concluants, ont été effectués dans des Airbus A320 et un Boeing B747 hors service sur l’aéroport de Cotswolds (Grande Bretagne). « Nous savions que le sac augmenterait en volume mais nous nous posions les questions suivantes: cette expansion serait-elle problématique pour la structure de l’avion? Serait-elle la source d’une transmission d’énergie destructrice? Mais heureusement, les résultats indiquent qu’il n’en est rien.«  D’après la BBC, il n’y avait aucun effet visible de déflagration avec le conteneur FLY-BAG, alors qu’une explosion de la même intensité sans aucune protection a eu un impact destructeur sur l’avion. Le sac supporte par ailleurs des températures de plus de 3000 °C, de quoi contenir toute explosion ou incendie.

Ces solutions devraient être mises en œuvre rapidement, certaines compagnies aérienne ayant déjà manifesté leur intérêt pour la technologie.

À propos de Xavier Tytelman

Ancien aviateur militaire aujourd'hui consultant sur les questions aéronautiques. Responsable et formateur au Centre de Traitement de la Peur de l'Avion (www.peuravion.fr). Tel : +33667484745
Ce contenu a été publié dans Industrie aéronautique, Sécurité aérienne, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à De nouveaux conteneurs en textile pour contrer les attentats à l’explosifs en avion

  1. newsoftpclab dit :

    Si cela peut aider la securite aérienne.Pourquoi pas!

  2. Martin dit :

    Bonjour, qu’en est il de cette technologie dans l’aviation civile de nos jours ? J’en serais fortement rassurer d’apprendre qu’elle est appliquée aujourd’hui !

  3. Ping : Dans quel cas réalise-t-on une descente d’urgence en avion et pourquoi ce sentiment de chute ? | Sécurité aérienne et peur en avion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *